• Comment dire alors ?

    rapatriement :-)



    J'aime ma langue. Je la trouve belle, élégante même lorsqu'on la soigne. Fidèle ? Pas toujours mais ses circonvolutions peuvent être si douces. Franche aussi lorsqu'elle me révèle à moi-même. Mais là, pour le coup, je lui en veux, je râle, je peste et je tourne en rond. Avez-vous déjà entendu plus ridicule, plus artificiel, plus vide de sens, plus bassement matériel que son expression "faire l'amour" ?
    FAIRE l'amour... comme si cela se fabrique, l'amour ! Et hop! Un peu de ceci, un peu de cela, un peu de n'importe quoi... Cette formule vous convient-elle, cher client ? Je scie, je coupe, tu me corresponds si bien, je colle, je cloue, je tiens tellement à toi, je ponce, je vernis, quel beau couple que voilà !
    Vous préférez une version plus gourmande ? Un basique :  laissez venir à vous un tendre oisillon. Captivez-le. Dénudez et au besoin, parez-le. Installez-le sur un lit de potiron (c'est de saison). Pimentez doucettement. Passez muscade et patientez le temps nécessaire à la préparation des oeufs. Lorsque ceux-ci sont à point, enfournez l'oisillon qui aura profité de la chaleur voisine pour prendre volume honorable. Arrosez régulièrement en cours de cuisson. Toute la difficulté de cette recette réside, en fait, dans l'appréciation du temps de cuisson qui varie fortement selon les qualités et l'âge de la bête, l'idéal étant d'obtenir fermeté de corps et aspect luisant légèrement cramoisi sans perdre la précieuse crème qui fera le charme de la dégustation (pardon à Nestor Jean pour ce malheureux plagiat).
    A moins qu'on ne fasse l'amour comme d'autres font leurs gammes, sagement appliqué. Mais combien de futurs virtuoses parmi les tâcherons ?
    Ou comme on fait ses courses : supermarché pratique, rapide, aseptisé, calibré par la pub ou marché du dimanche, bruyant et parfumé, le plaisir de flâner entre les échoppes pour les promeneurs de la vie. Bio pour les conscientisés "parce que, tu vois,  le respect, c'est quand même primordial". Et puis il y en a aussi pour les "jecourslamode", les anorexiques, les "parcequejelevauxbien", les hypocondriaques... et même les syndicalistes !



    Mais l'amour dans tout cela ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :