• Y a des soirs comme ça...

    Y a des nuits aussi où tout semble creux, où l'amusement ne suffit pas. Des moments où l'on cherche l'épaule tant rêvée, à peine aperçue, si tôt disparue. Quelques mots, l'envie d'un câlin, un coup de folie sans lendemain croit-on. Un de plus, pas plus important, presqu'une habitude. Juste de quoi meubler de plaisir la suite des instants. Et puis on s'aperçoit qu'on a croisé la vraie douceur, celle qui porte, qui emmène au-delà de soi. Le désir aussi, entier, animal, sulfureux et cristallin. La joie vivante et claire.


    Je t'ai vu repartir vers d'autres, sans dépit, peut-être un peu d'envie pour celle qui allait te découvrir comme je l'ai fait. Puisses-tu un jour te reconnaître et vivre ce que tu offres sans le savoir. Puisses-tu un jour trouver la paix, bel aventurier.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :